Skip to content

Palexpo Halle 7 Expository Essays

Muséographie de confort: les organisateurs de l’exposition Body Worlds, actuellement visible à Palexpo, n’ont pas lésiné sur l’espace à investir. Surfaces généreuses au sol, projections monumentales, gestion préventive des flux au moyen d’un dispositif en labyrinthe devant les caisses.

On entre dans la Halle 7 comme dans le bar lounge d’un site aéroportuaire, classe business. Eclairages raffinés, accueil impeccable. Partout des hôtesses disponibles, aux réponses rapides, aux conseils précis. Elles reconnaissent, quand on leur pose la question, après avoir pris la mesure du vide alentour, que le visitorat n’est pas exceptionnel en semaine.

Cosse de haricot

Ce vendredi à la mi-journée, nous sommes une dizaine à arpenter les allées de cette «immersion spectaculaire dans les sciences de la vie», comme le rappelle le dépliant qui tient dans la poche. Le spectacle est d’abord miniature, un embryon humain, pas plus grand qu’une cosse de haricot. Pour prévenir toute bousculade, on a dupliqué le présentoir. C’est bienveillant mais totalement inutile.

Trois stations plus loin, le corps a pris du volume. Il a gagné en muscles, en cuisses, en tendons. Corps d’élite, celui d’un sportif dans l’effort. Cette statuaire sur podium fait penser à un musée olympique. On y croise le coureur de relais, en version squelettique, passant le témoin au camarade bien en chair qui le précède. On découvre avec surprise le sauteur à skis, en plein envol, le tronc coupé en deux. On s’arrête sur une curieuse triplette de joueurs de badminton, sans trop comprendre sur quelle jambe danse le volant.

Athlète surdimensionné

Enfin, on reste sans voix devant un cycliste surdimensionné, avant de lire deux fois le panneau explicatif pour se convaincre que «la taille du corps plastiné est d’une fois et demie sa taille normale». Plastiné? Oui, néologisme servant à désigner un procédé unique de conservation de la chair morte, de son contenant comme de son contenu.

Cette taxidermie venue du nord de l’Europe tient donc salon d’art à Palexpo. La chose se veut didactique. Elle ne l’est qu’à moitié (on a connu des fiches techniques plus élaborées et mieux écrites). La chose se veut originale. Elle ne l’est pas vraiment: les œuvres «naturalisées» sont enfermées dans leur propre illustration (le joueur de guitare électrique est du dernier ridicule). La chose doit surprendre et susciter l’admiration pour le corps humain. On le voudrait bien mais il n’est jamais à la bonne échelle. Son écartèlement fait davantage songer aux supplices moyenâgeux.

En pensant aux catacombes

Entre le Moyen Age et aujourd’hui, il y a les cabinets de curiosités du XIXe siècle, bien plus drôles et instructifs. Par exemple, au Palazzo Poggi de Bologne, le petit musée des cires anatomiques. Mille fois mieux et l’entrée est dix fois moins chère. Sans oublier bien sûr les catacombes de Palerme, qui se visitent en se donnant la main. Le rapport au corps y est autrement plus fort.

A Palexpo, l'attention se perd dans une exposition fourre-tout qui veut nous enseigner plein de choses à la fois et ne nous touche avec rien. On sort de cette déambulation fade en posant un ultime regard sur les produits dérivés vendus à la boutique. Des crânes décoratifs mélangés à des accessoires de bien-être corporel. On repart avec un «gratte-dos en bambou» équipé de «roulettes de massage». On n'invente rien comme à chaque bonne surprise dans un salon des arts ménagers. Body Worlds annonce les Automnales. (TDG)

Créé: 20.10.2017, 22h55

The Palexpo site is located at a railway and road traffic hub in the very heart of Europe, just a 10-minute walk from Geneva Airport and its railway station and a 15-minute bus ride from the city centre. Trains operating at regular intervals take only 10 minutes to run between the airport and the centre.

BY CAR

No fewer than 2,800 parking spaces are available to visitors and exhibitors directly on the Palexpo site. The P12 car park also has designated disabled parking.

 

USING CAR SHARING

www.e-covoiturage.ch is a website where drivers and passengers can contact each other to arrange journeys together, so saving them both money and helping the environment.

BY BUS/TRAM

BY TRAIN

The train is an easy and hassle-free way of getting to Palexpo, allowing you to avoid the Geneva traffic jams. Geneva Airport Station is just a three-minute walk from Palexpo Exhibition Hall 7.

See the train timetables

By plane

Find a flight to Geneva